Transmusicales 2012, le bilan

le 11 décembre 2012, par

Une rhino-pharyngite, des étoiles plein la tête, cause ou conséquence j’en sais rien. Nous n’avons pas vu tous les concerts que nous avions prévu notamment ailleurs qu’au parc expo. Mais nous avons quand même pour plusieurs mois d’écoute de toutes nos découvertes rennaises. Des rencontres aussi de gens qui kiffent, le partage d’instants divers.

Pour les trans, c’est un record puisque les 60000 festivaliers ont été atteint. A titre de comparaison c’était 50000, 52000 et 42000 respectivement pour les 3 dernières années (source Ouest France). Uniquement 2 interventions de police pour légers faits contre les équipes de sécurité. C’est assez exemplaire. A part l’entrée blindée pour Vitalic, et la green room bondée pour les bons DJ’s, ça circulait bien, la déco un peu moins bien que les autres années, le son toujours bon (sauf peut-être à l’étage).

IMGP8935.jpg

Côté programmation nous nous étions dit à vue de nez qu’il y avait beaucoup de français, le monde le confirme en nous indiquant que près de 50% des artistes étaient français. Jean-Louis Brossard précise que ce n’est pas pour des raisons budgétaires. Cela veut dire qu’on a des artistes français qui tiennent la dragée haute par rapport à la musique internationale. On l’a entendu avec des groupes comme Burning House, Sarah W_Papsun, Madeon (qui doit tourner avec Lady Gaga), Vitalic, Alphabet, Blackstrobe et bien d’autres. Pour nombre d’entre eux, ils chantent en anglais (probablement pour la musicalité de la langue et pour l’export) sans complexe. Et si, après avoir été un peu exotique et pour mélomanes étrangers pointus, la “french touch” s’exportait vraiment ?

Bref, une magnifique édition. On a déjà hâte d’y retourner l’année prochaine…

Transmusicales 2012, le samedi

le 10 décembre 2012, par

Réveil, galette, bolée, et Liberté. A l’étage. La salle est pleine pour venir voir le jeune groupe rennais Alphabet. J’ai déjà pas mal écouté leurs titres sur soundcloud avant de venir, ils ont 6 morceaux avec de très belles mélodies qui me rappelle les harmonies de Ultra Vivid Scene (la chanson “Animals” par exemple). Ils sont 4 sur scène dans une formation classique basse, batterie, clavier. Le chanteur fait guitare et clavier. Ils attaquent par un chant polyphonique sur un bourdon. Et puis ça démarre. Oscillant entre rock et électro, ils ont déjà une bonne assurance sur scène. Même s’ils cherchent encore leur son (ils ont par exemple republié Animals dans une version beaucoup plus rock que la première), ils ont su forger le caractère du groupe. Ils savent mettre le public dans leur atmosphère, comme cette audace du “silence est d’or” où ils ont fait silence pendant 1 minute. Quand ils reprennent, le public est réceptif. On leur souhaite de continuer.

Les transmusicales 2012, vendredi

le 8 décembre 2012, par

Autant le dire tout de suite, notre programme ambitieux n’a pas été tenu. Plutôt que d’énumérer les concerts manqués, on peut parler de ceux dont on a entendu du bien. C’est le cas de Lianne La Havas qui a envouté tout le monde, ou encore du jeune britannique Paul Thomas Saunders qui a déjà une sacré maturité dans ses chansons et sa voix.

Transmusicales 2012, jeudi

le 7 décembre 2012, par

Démarrage en souplesse pour le parc expo en tout cas, vu les allées éparses, le peu de monde devant les scènes. Parfait pour se mettre dans le bain. Le lendemain Ouest France indiquera 4200 personnes pour cette soirée, ce qui est assez peu comparé aux autres années.

Un aperçu de la 34e édition des trans

le 19 novembre 2012, par

Putain 11 ans! C’est la 11e fois qu’on va à Rennes aux Transmusicales. Joie déjà à la perspective d’aller découvrir de nouveaux groupes, et d’écouter de la bonne musique avec du bon son pendant 3 jours. Après avoir parcouru sur le site des trans les descriptions des artistes de la programmation de cette année, des adjectifs reviennent : hédoniste, psychédélique et onirique. En ces temps de crise mon bon monsieur, ça ne fera pas de mal de faire un pied de nez aux mauvais présages et oublier le temps d’un moment de kiff collectif les jours difficiles à venir.

Bonne fin du monde 2012 !

le 3 février 2012, par

Kiffez bien les 366 jours à venir !

Transmusicales 2011

le 6 décembre 2011, par

Quelques notes pour souvenir des 33e Transmusicales.

La "plus grosse teuf du monde"

le 26 juin 2011, par

Dixit David Guetta. Eh oui, je suis allé voir les Black Eyed Peas (vous savez, le truc énervant que vous entendez partout “coz tonight’s gonna be a good night…”), avec David Guetta en première partie au Stade de France. Ne me demandez pas comment je suis arrivé là-bas ;)

Nuits sonores 2011

le 25 juin 2011, par

Un petit mot bien loin de l’immédiateté de la blogosphère. C’était déjà il y a 15 jours. A tête reposée, voici ce qui me reste (le pire et le meilleur).

subscribe via RSS